Pierre Eichenberger

Pierre_Eichenberger_web.jpg

Pierre Eichenberger a été nommé maître d’enseignement et de recherche en histoire internationale contemporaine à l'Institut d'Études Politiques. Il est entré en fonction en août 2020.

M. Eichenberger est titulaire d’un doctorat en science politique de l’UNIL, obtenu en 2015. Après des études de science politique et d’histoire à l’UNIL, il a été assistant aux universités de Berne et de Lausanne, puis maître assistant à l’université de Zurich. Il a également été chercheur invité aux universités de Glasgow, à Yale, et à la New School for Social Research.

L’objectif général des travaux de M. Eichenberger est de comprendre les origines politiques des inégalités économiques. Ses principales publications portent sur l’histoire des organisations patronales, des grèves et des politiques sociales, en Suisse et au niveau international. Sa thèse de doctorat, consacrée à l’histoire des organisations patronales suisses et à leur influence sur les politiques sociales, est parue en 2016 aux éditions Alphil. Ses recherches actuelles abordent les mobilisations internationales des entreprises et de leurs dirigeant-e-s, notamment par le biais de la Chambre de Commerce Internationale. M. Eichenberger est également membre du comité de réaction de la revue d’histoire traverse, qui promeut la publication de recherches critiques et interdisciplinaires.

Au sein de l'Institut d'Études Politiques, il s’associera principalement aux travaux du Centre d’histoire internationale et d’études politiques de la mondialisation (CRHIM) ainsi qu’à ceux de l’Observatoire des Élites Suisses (OBELIS). En collaboration avec les collègues de la Faculté, ses recherches continueront de porter sur l’histoire de la lutte des classes au sens large, des relations économiques internationales, ainsi que sur les entreprises et la bourgeoisie suisse dans une perspective transnationale.

À la Faculté des SSP, M. Eichenberger animera un séminaire d’histoire internationale contemporaine sur le thème « Classes sociales et Inégalités », ainsi que deux enseignements d’initiation à la recherche en archives. Il dispensera également un cours au Collège des Humanités de l’EPFL abordant l’histoire de la globalisation, et poursuivra l’enseignement d’un module d’histoire économique à la Fernuni Schweiz.

Suivez nous:  
Partagez: