Remboursement des frais de test de langue

Remboursement des frais de test de langue en cas d’échange universitaire

 

Dans sa volonté d’encourager les possibilités d’échanges universitaires pour ses étudiant·e·s, la Direction de l’UNIL a décidé d’assumer la prise en charge des frais engendrés par les tests de langue commerciaux exigés par nos universités partenaires dans le cadre des accords d’échange que l’UNIL a conclus avec elles.

 

Ainsi, les étudiant·e·s postulant pour une université partenaire qui exige uniquement la production d’un test de langue commercial peuvent se voir rembourser les coûts du test en question en remplissant le formulaire qui se trouve ci-dessous, en y joignant les documents demandés et en le remettant au secrétariat du Service des affaires sociales et de la mobilité étudiante (SASME). 

 

Le SASME ne procède que par remboursement à l’étudiant·e; aucun test ne sera payé directement par le SASME à l’organisme organisant le test de langue.

 

Conditions et délais pour un remboursement:

 

  • L’étudiant·e doit fournir une preuve que l’université partenaire n’accepte que des tests commerciaux (copie de la fiche de l’accord si celle-ci le mentionne, signature du conseiller mobilité de la faculté pour les accords facultaires/SEMP, document ou extrait du site internet de l’université partenaire, etc.). 

 

  • Le remboursement est exigible uniquement si l’université partenaire n’accepte pas une attestation de langue ou le test ISEP du Centre de Langue en lieu et place du test en question ou tout autre document valant équivalence (études secondaires ou bachelor en anglais, maturité bilingue, etc.).

 

  • Le remboursement est fait tant aux étudiant·e·s retenu·e·s que non-retenu·e·s pour un échange. En revanche, l’étudiant·e qui renonce à sa candidature pour la destination concernée après coup sera tenu·e à la restitution de la somme versée par l’UNIL.

 

  • Le formulaire est à remettre au SASME en même temps que la postulation pour les accords généraux au 1er décembre ou à la suite du dépôt de la candidature dans la faculté pour les accords facultaires ou SEMP au 20 février, mais au plus tard au 31 mars (de l’année de la candidature à un échange). Pour les accords facultaires et SEMP, une preuve de la postulation à un échange est exigée (dans la mesure où le dossier de candidature est déposé au sein des facultés).

 

  • Un seul test ne peut être remboursé par étudiant·e au cours de son cursus à l’UNIL.

 

  • Le test en question doit avoir été passé en prévision de la candidature de l’étudiant·e à un échange universitaire à l’UNIL. Tout test passé plus de 4 mois avant le délai de candidature concerné par la postulation de l’étudiant·e ne peut être pris en compte.

 

 

 

Suivez nous:            
Partagez: